Jour 15 du calendrier de l’Avent : les accords toltèques

Bienvenue dans ce calendrier de l’avant des petites astuces énergétiques. Tous les jours jusqu’à Noël, je vous livre un petit enseignement, une petite astuce, une petite chose pour vous libérer, pour vous permettre de mieux vous comprendre, de mieux vivre avec vous.

Aujourd’hui, nous sommes le jour 15. Je m’appelle Stéphanie, je suis énergéticien et coach en développement personnel.

Aujourd’hui, je me vois traiter du sujet des accords toltèques. Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler du livre de Don Miguel Ruiz, mais pour moi, c’est comme une bible de développement personnel.

 accords toltèques. Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler du livre de Don Miguel Ruiz, mais pour moi, c'est comme une bible, une bible de développement personnel.

Qu’est-ce que les accords toltèques ?

Ça vous permet de vivre, de faire des accords avec vous même, basé sur l’amour. En fait, c’est vrai que dans la vie en général, on a tendance un peu à faire des choses plutôt pour éviter quelque chose ou par peur. Et en appliquant ces accords toltèques, vous allez rentrer au fur et à mesure dans des croyances d’amour. Et puis, vous allez éviter tout sentiment de honte et de culpabilité. Je vais vous développer ici les Quatre Accords toltèques.

1er accord toltèque : être impeccable dans sa parole


Alors il y a deux versants à ça. Il y a envers soi et envers les autres en ayant une pensée impeccable envers les autres. Vous allez comme ça, vous rendre compte du pouvoir des mots. Les mots ont une incidence sur notre communication, dans notre communication. Ce n’est pas une incidence, c’est des mots. C’est la communication en utilisant des mots qui sont impeccables envers les autres. Si vous vous mettez comme objectif d’utiliser des mots qui sont impeccables envers les autres, dans votre tête, vous aurez rien à vous reprocher.

Et puis si des fois vous avez un petit conflit avec quelqu’un, vous vous direz « Ah oui, effectivement, ma parole n’a pas été impeccable. La prochaine fois, je ferais mieux » et ça vous permet de voir où est ce que vous pouvez aussi vous améliorer. C’est important de mieux communiquer avec les autres. C’est aussi important de mieux communiquer avec soi même, peut être dans sa façon de se parler à l’intérieur.

Soyons plus impeccables plutôt que d’être toujours dans le reproche et vouloir faire mieux que ce qu’on est. Soyons donc impeccables envers soi même et envers les autres.

2ème accord toltèque : Je n’en ferai pas une affaire personnelle

L’idée, c’est que dans la communication, ce que les autres disent, parlent en fait d’eux, mais ne parle pas de vous, ça leur appartient. Ils ont le droit de penser ce qu’ils veulent de vous, mais ce n’est pas forcément la vérité.

Et comme pour le premier accord toltèque, il y a aussi soi même, par rapport à soi même. Je ne ferai pas une affaire personnelle de ce que je pense de moi même. Je n’ai pas forcément raison. Il ne faut pas être dans la culpabilité. On peut prendre responsabilité de certaines choses, se dire oui, effectivement, j’aurais pu faire autrement. Mais voilà, ce n’est pas soi même.

Ce n’est pas nous qui sommes une horrible personne. C’est nos pensées qui sont telles qu’elles sont. On n’est pas ses pensées et nos comportements ne nous définissent pas. Ça, c’est de la programmation neurolinguistique.

3ème accord toltèque : Je ne ferai pas de suppositions

En fait, l’idée, c’est de ne pas prêter d’intentions aux paroles des autres, c’est d’oser poser des questions. C’est important aussi.

Ça nous permet aussi de connaître ses limites, ses besoins et de les poser parce qu’en fait, souvent, dans une dispute ou dans un conflit, on a supposé que l’autre pensait à nous battre ou si on aime pas, mais en fait, on n’en avait jamais parlé. On allait supposer que les autres le savaient et dans l’autre sens, c’est pareil. Donc voilà, l’important, c’est de ne pas prêter d’intentions aux autres et d’oser poser des questions et d’oser poser ses limites.

4ème accord toltèque : Il faut faire de son mieux


Le dernier accord toltèque englobe un peu tout ça : il faut faire de son mieux et faire de son mieux, c’est ni plus ni moins que de son mieux. Parce que si on fait plus, si on cherche à faire plus que son mieux et on tombe dans le perfectionnisme et là, c’est sans fin. Et si on fait moins bien, on risque de rentrer dans la culpabilité,


L’important, c’est d’être dans le plaisir d’agir, d’être dans le moment présent et de faire de son mieux.

Donc, voilà, je vous ai juste parlé un tout petit peu de quels étaient les accords toltèques. Je répondrai à vos questions sur dans vos commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page