Jour 21 du calendrier de l’Avent énergétique : les croyances limitantes

Bienvenue dans cet article du calendrier de l’Avent des petites astuces énergétiques. Tous les jours jusqu’à Noël je vous livre un petit enseignement, des petites astuces pour vous aider dans votre quotidien pour mieux vivre. Pour mieux vous connaître et pour mieux connaître les autres.

Aujourd’hui, nous sommes au jour 21. Je m’appelle Stéphanie, je suis énergéticienne et coach en développement personnel. Le sujet du jour va être sur les croyances limitantes.

Les croyances limitantes, en fait, elles viennent de notre éducation, de notre environnement familial, de nos expériences qu'on a fait sur la vie. C'est sur des vérités qu'on croit vraies, oui, qu'on croit.

Qu’est-ce qu’une croyance limitante ?

Les croyances, c’est ce qu’on croit vrai sur nous, ce qu’on croit vrai sur le monde en général fait, mais qui, finalement, ne nous aide pas à progresser.

Les croyances, en fait, elles viennent de notre éducation, de notre environnement familial, de nos expériences qu’on a fait sur la vie. C’est sur des vérités qu’on croit vraies, oui, qu’on croit. Et vous pouvez commencer à vous questionner sur ces croyances en vous demandant si tout le monde croit ça aussi et si tout le monde n’a pas la même opinion que vous, c’est que ce n’est pas pas la réalité, c’est pas la vérité.

Comment changer ses croyances limitantes ?

C’est cette notion de vérité, il faut savoir la remettre en question. Les croyances limitantes, finalement, on se questionne pas. Ce qu’on pense de nous, souvent, on va penser que l’on n’est pas capable ou pas assez comme ça, on se questionne pas finalement, c’est très limitant pour pouvoir progresser dans son quotidien. Pour vous dire qu’on peut changer ses croyances et que c’est pas la fin du monde et que c’est pas une grande révolution dans notre vie.

Repenser à quand vous étiez jeune. Probablement que vous croyez au père Noël et donc les enfants jusqu’à 6, 7 ans croient au père Noël. Ils ont beau croiser un père Noël qui fait un mètre quatre vingt et trois mètres plus loin, un père Noël qui fait un mètre cinquante, et puis un père Noël noir ou un père Noël asiatique, il ne voit pas que c’est pas le vrai père Noël. Donc, il n’y a pas de vrai père Noël

C’est ma croyance que le père Noël n’existe pas, mais j’ai croisé quelqu’un un jour, ça pouvait être le père Noël, comme dans les films américains. J’ai croisé quelqu’un qui, vraiment, avait toute cette énergie dégagée vraiment l’énergie qu’aurait pu dégager le père Noël. C’était une belle rencontre, donc, mais malgré tout, ce serait magnifique, ùais ça n’est pas le cas.

Quand on est jeune, on on croit au père Noël. Et puis, quand on commence un peu à grandir tout d’un coup, on entend un peu mieux ce que disent nos frères et sœurs. Peut être ce que dit la télé. Donc on commence à se questionner sur l’existence du père Noël et puis voilà, ça passe par cette phase de questionnement et puis, un jour, on n’y croit plus et je pense pas qu’on soit hyper traumatisé dans la vie de s’apercevoir que le père Noël n’existe pas.

C’était une période où on y croyait. Et puis, il y a une période comme on a grandi, on n’y croit plus. Donc ça, c’est pour vous démontrer qu’une croyance, ça change et que ce n’est pas non plus la fin du monde de la changer. Ça peut se passer relativement en douceur.

Questionner ses croyances limitantes

La première étape, c’est donc le questionnement, de se poser la question. Si vous avez envie d’identifier des croyances que vous avez sur vous, vous prenez un papier, un crayon et vous écrivez.

Écrire ses croyances limitantes

Sur le domaine de vie que vous avez envie de travailler en ce moment, votre relation à l’argent, votre relation à l’amour, votre relation à vous, au travail et vous écrivez comme ça ce que vous croyez.

Alors, par exemple, par rapport à l’amour, je crois que l’amour, c’est compliqué. Je crois que l’amour, ça peut faire souffrir. Je crois que l’amour, ça n’arrivera pas. Moi, je ne le mérite pas.

Avec ces pensées que vous avez sur l’amour, sur vous, par exemple, je ne suis pas assez forte pour supporter les évènements de la vie ou les autres. Moi, j’ai de la chance, j’ai pas de chance, j’ai jamais de chance au jeu, vous écriez tout et ensuite, vous vous posez des questions.

Commencez par vous demander est ce qu’il y a des gens qui pensent le contraire de moi ? Par exemple, si vous vous êtes posé des questions sur l’amour, c’est compliqué. Est ce qu’il y a des gens ? Est ce que tout le monde pense que l’amour, c’est compliqué ? Si vous vous êtes dit l’amour, ça fait souffrir. Est ce que tout le monde pense que l’amour, ça fait souffrir ? Donc voilà, vous commencez déjà à vous questionner.

Est-ce qu’il n’y a pas dans ma vie un contre exemple ? Est ce moi une fois, j’ai été amoureux puis ça a été que du bonheur. Forcément, si vous vous posez des questions sur l’amour, c’est probablement parce que c’est que ça ne fonctionne pas, mais il peut y avoir des souvenirs comme ça, très positif sur l’amour. Donc, commencez déjà à vous questionner ou par rapport à vous.

Si vraiment vous pensez moi, je n’ai pas de chance. Vraiment, dans la vie, je suis quelqu’un qui n’a pas de chance ? Il n’y a pas une fois. À un moment, quelqu’un m’a secouru où, vraiment, là, j’ai eu de la chance ?

Vous projetez sans vos croyances limitantes

Donc, que commencez à voir dans votre expérience de vie si ça a toujours été le cas et puis après, demandez vous pour pouvoir évoluer aussi.

Qu’est ce que ça apporterait à moi dans la vie si je pensais le contraire, si je pensais que l’amour, c’est pas compliqué? Qu’est ce que ça changerait dans ma vie de penser que oui, si je suis une personne, j’ai de la chance.

Donc trois étapes. Est ce que tout le monde pense comme moi, de vérifier par rapport à votre expérience de vie si ça a toujours été le cas, par rapport à la croyance que vous avez envie de travailler rt puis ensuite, qu’est ce que ça améliorerait dans ma vie de penser le contraire de ce que je pense de moi, de l’amour, de l’argent aussi.

Je vous remercie de tout vos commentaires, de tous vos messages, vos like, vos partages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page