Jour 14 du calendrier de l’Avent énergétique : la résilience

Bienvenue dans ce calendrier de l’Avent des petites astuces énergétiques. Tous les jours jusqu’à Noël, je vous donne des petits conseils et des petits enseignements pour vous aider dans votre quotidien et vous faire progresser dans votre développement personnel. Aujourd’hui, nous sommes au jour 14. Je m’appelle Stéphanie, je suis énergéticien et coach en développement personnel.

Le sujet d’aujourd’hui, c’est la résilience. Ça donne envie de sourire. Mais bon, l’idée, c’est que quand on est résilient, il faut prendre les choses, essayer au maximum d’être positif et de prendre les choses bien dans la bonne humeur.

La résilience, c'est vraiment cette capacité qu'ont certaines personnes à tirer le meilleur des traumatismes de leur vie pour en ressortir plus fort. C'est une capacité d'adaptation.


Qu’est-ce que la résilience ?


Je ne sais pas si vous avez déjà entendu ce mot. C’est vraiment cette capacité qu’ont certaines personnes à tirer le meilleur des traumatismes de leur vie pour en ressortir plus fort. C’est une capacité d’adaptation.

En fait, la vie, elle est faite d’évènements qui arrivent, mais également de la façon dont vous allez répondre à ces événements de la vie. Il faut savoir quand même qu’il y a une personne sur deux qui va être confronté à un évènement traumatisant.

Ça va peut être être une agression. Ça peut être le décès brutal de quelqu’un. Ça peut être une séparation auquel on ne s’attendait pas. On a l’impression que c’est un coup de massue sur la tête, donc ça arrive malheureusement à une personne sur deux. Et alors ? Il y a un évènement. Il y a la façon dont vous quand on va réagir. Tout le monde n’est pas égal et tout le monde n’est pas égal face à ça puisque selon la façon dont vous avez été aimé, selon votre entourage familial aussi, ça amène un certain état de résilience.

Et puis, il y a un petit peu de biologie aussi, puisque je pense selon certaines hormones qu’on a ou qu’on n’a pas, on est plus ou moins prédisposé à plutôt aller vers la dépression. Quand il vous arrive quelque chose, vous allez plutôt rebondir, sortir de votre zone de confort.

Résilience : Avoir une attitude positive

Il faut accueillir les émotions. Il n’est pas question d’enfouir ou de pas vivre la tristesse face à quelque chose. La colère, non. La vie, on l’accueille, on a envie d’essayer de ne pas se considérer comme une victime. Il faut pour cela avoir confiance en soi.

Et puis, il faut justement, comme je vous disais, apprendre à gérer ses émotions, à les accepter. Il faut plutôt penser positif. Essayer d’être optimiste, continuer à avoir des projets. Il faut rester flexible face au changement. Parce qu’on a un projet, mais tout se passe pas toujours comme on veut. C’est pas grave. On reste flexible. On reste dans un état d’esprit constructif. On se met une voix.


Je choisis de croire que cet évènement, un jour, je comprendrais que c’était pour le mieux. Voilà, je me répétait ça en boucle. Puis un jour, j’ai fini par me dire Ah bah oui, effectivement. Bah voilà, j’ai appris ça de cet évènement. Bah voilà, c’est les évènements, ça arrive.

Accepter sa spiritualité

Ce qui peut vous aider, c’est d’essayer d’avoir une pratique spirituelle, n’ayez pas peur, je ne vous parle pas de vous engager ni en religion ni en secte.

C’est plutôt à voir faire de la méditation, faire un ou l’autohypnose, être un peu dans son esprit et dans le contrôle de son esprit spirituel, c’est par rapport à l’esprit. C’est pas du tout. Voilà la différence.

Dans ma tête, la différence entre religieux et spirituel, c’est que religieux, c’est quelqu’un qui vous dit quoi faire. Spirituelle, c’est à l’intérieur de vous. Donc les religieux, c’est extérieur et spirituel, c’est plutôt intérieur.

Avoir de la gratitude


Donc voilà, l’idée aussi, c’est d’être dans la gratitude, de se dire merci pour cette expérience et puis, je vais en apprendre quelque chose. Et puis, comme je vous disais, essayez de garder de l’humour sans être ni dans la culpabilité ni dans la dépréciation de vous.

Voilà mes conseils aujourd’hui pour la résilience. Je pense qu’on en a tous vécu. Il y a les petits traumatismes. Il y a les disputes dans un service, dans une équipe de travail. Il y a même un accident de la route. Des fois, il y a plus de peur que de mal. Mais des fois, on a eu quand même très, très peur, mais on peut en sortir un peu traumatisé. Donc, si vous, si tout ça, ça vous parle, si vous vous rendez compte que vous êtes effectivement quelqu’un de résilient, ou alors si vous êtes face à quelque chose, vous avez plutôt tendance à être dans la déprime, testez mes conseils.

N’hésitez pas à partager vos conseils 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page