Jour 16 du calendrier de l’Avant énergétique : le triangle de Karpman

Bienvenue dans cet article du calendrier de la vente des petites astuces énergétiques. Tous les jours jusqu’à Noël, je vais vous donner des petites astuces des petits enseignements pour vous aider dans votre quotidien à mieux gérer vos émotions, à mieux vous connaître et à mieux connaître les autres.

Aujourd’hui, nous sommes au jour 16. Je m’appelle Stéphanie, je suis énergéticien et coach en développement personnel.

Aujourd’hui, on va parler du triangle de Karpman, Le triangle de Karpman, c’est un triangle qui va apparaître plus fort lors de conflits que vous pouvez avoir avec les gens.

triangle de Karpman, Le triangle de Karpman, c'est un triangle qui va apparaître plus fort lors de conflits que vous pouvez avoir avec les gens.

Qu’est-ce que le triangle de Karpman ?


Ils parlent de trois positions puisque c’est un triangle. On peut avoir la position de sauveur, victime ou persécuteur. Voilà, le sauveur va être quelqu’un qui va chercher, peut être même à recevoir une attention particulière derrière son geste et puis il peut aller jusqu’à sauver des gens qui n’ont pas envie d’être sauvés ou des gens qui n’ont rien demandé.

La victime, ça va être quelqu’un qui se plaint, celui, voire même se plaindre beaucoup.

Et puis le persécuteur, c’est celui qui va donner des ordres, qui va rouspéter, qui va imposer ses règles et qui va conseiller.

Quand on rentre dans ce triangle, on commence, c’est très difficile d’en sortir. Moi, personnellement, des fois, je me dire « j’ai encore triangulées », donc c’est un terme que j’ai inventé, qui n’existe pas.

Un exemple du triangle de Karpman

C’est important de se rendre compte qu’on est rentré dans ce schéma pour pouvoir en sortir. Donc, je vais peut être vous donner un exemple pour que vous puissiez comprendre.

Une mère a gardé son enfant dans la journée et puis on va dire une petite fille. Et puis la petite fille est fatiguée, elle en a fait voir des vertes et des pas mûres à sa mère. Elle a été sa persécutrice.

[La mère a été la victime. Et puis elle n’en peut plus et puis elle finit par la menacer et lui « si c’est comme ça, je vais en parler à ton père ce soir ». Donc la mère devient persécutant. Le mari rentre. La mère se pose en victime de sa fille et demande à son mari de la sauver. Et le père, pour sauver sa femme, va rouspété sa fille, il devient donc persécuteur de sa fille, qui devient victime.

Il rouspète trop, la petite comprend pas et se met à pleurer, la mère décide de défendre sa fille en lui disant « pourquoi tu la rouspète autant ? ». Elle a été dure, mais c’est pas la peine d’en rajouter des caisses. La mère se pose en tant sauveuse de sa fille de son mari qui a été bourreau.

La mère en faisant ça devient bourreau de son mari en lui reprochant des choses. Le mari, qui était persécuteur de sa fille, devient victime de sa femme. Donc voilà, cil y a des couples ou des groupes de gens qui fonctionnent comme ça. Après, ça fonctionne, ça fonctionne pas, mais probablement qu’il y a quand même de la souffrance en dessous.

Quand on vient vous demander de l’aide pour sortir d’une situation, commencez par envoyer à l’autre sa responsabilité pour pas vous rentrer dans ce triangle et vous retrouver de sauveur. Parce qu’en général, on peut arriver dans ce triangle en position de sauveur ou ne pas vous retrouver de sauveur à persécuteur et puis victime. Donc, si quelqu’un vient vous demander de l’aide déjà en premier, commencez par pas offrir votre aide à des gens qui ne viennent pas en chercher ou qui n’en veulent pas.

Et puis, si quelqu’un vient vous demander de l’aide, peut être commencez par la renvoyer à sa propre responsabilité à lui demander qu’est ce qu’elle fait, elle pour se sauver, qu’est ce qu’elle cherche à apprendre comme nouveau comportement pour développer ses capacités et puis prendre le pouvoir et être capable d’agir pour elle.

L’idée, c’est de pas rentrer dans ce triangle en position de sauveur. Si vous rentrez en position de victime, essayez de prendre du recul et ne pas vous retrouver de victime à bourreau, persécuteur.

Voilà les conseils du jour. Est ce que vous connaissiez ce triangle infernal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page